Football : Stade Lavallois MFC - Evian-Thonon-Gaillard (avant-match)

Publié le par Neibaf Levuahc

 

Boire un p'tit coup, c'est agréable...

 

 

 

null

 

                                              
                                                    


By Fabien CHAUVEL

 

 

En quittant Francis LeBasser vendredi de la semaine dernière après la victoire contre Le Havre, un rêve fou me prenait. Et si Laval montait en Ligue 1. Plaisanterie ! Mais si Laval prenait les 15 points restants, surtout contre des gros comme Evian et Le Mans, pourquoi pas... Evidemment, cela passait par des miracles à l'extérieur et des victoires. A Istres, pour une fois, les Lavallois ont réalisé un gros coup. Pourtant ballotés en première mi-temps, les Mayennais ouvrent le score par Chapuis et finissent à 11 contre 10 après l'expulsion de Petric, le goal istréen. Un scénario parfait et un maintien définitivement et assurément assuré désormais. Maintenant, il faut conserver cette invincibilité à domicile. Et cela passe par la réception d'un futur pensionnaire de Ligue 1, Evian-Thonon-Gaillard. Avec la 6° place en ligne de mire...

Né des cendres de Croix-de-Savoie, Evian vit le jour en 2007. Après un exercice 2007-2008 exceptionnel en Championnat de France Amateur, le club accède au Championnat National. Une première saison, au terme de laquelle les Roses terminent 5°. Une excellente saison que les dirigeants veulent confirmer en affirmant haut et fort la montée en Ligue 2. Un club plus qu'ambitieux donc... Et dans le cas des Savoyards, il faut croire que l'audace paye. Comme le disait Danton, "pour vaincre, il nous faut de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace." Evian est bien présent et termine leader du National avec 85 points, accédant ainsi à la Ligue 2 en raflant au passage le titre de champion de National. Aux aurores de la saison en cours, le promu pourrait viser le maintien, une ambition logique lorsqu’on gravit trois échelons en quatre saisons. Mais l'ambition réelle est plus prometteuse. Même si la montée n'est sussurée que du bout des lèvres, l'objectif est de terminer au minimum dans le premier tiers du classement. Et une nouvelle fois, Evian-Thonon-Gaillard, de son nouveau nom officiel, répond présent. Après 34 journées de championnat, les hommes de Bernard Casoni sont les incontestables leaders et la Ligue 1 leur tend de plus en plus les bras. Il faut dire que tout leur est favorable. Un actionnaire de choix avec Danone, des ambassadeurs de renommées avec Zidane ou Lizarazu, des joueurs d'expérience et de qualité avec Barbosa, Sorlin, Goussé, Laquait. Un groupe qui vient bien, qui avance ensemble et qui a tout l'environnement idéal pour progresser et réaliser ses ambitions. Et les statistiques plaident pour eux. Un parcours de voyageur sans complexe et plus que positif puisque le club de Danone est la meilleure équipe à l’extérieur. Sans oublier une attaque performante, six rencontres consécutives sans défaite, l’équipe la plus performante du championnat depuis 5 journées, un Yannick Sagbo en grande forme actuellement… Tout leur sourit et les Roses ont toutes les cartes en main désormais à quelques encablures du but. Une victoire les rapprocherait encore plus de l'élite. Mais pour cela, il faudra infliger la première défaite des Lavallois sur leur terre. C’est sans aucun doute l’ambition affichée. Une ambition toujours plus débordante...

 

Gagner pour bien entamer cette semaine cruciale

 

Le match aller à Annecy avait été un véritable calvaire pour les Mayennais. Dans des conditions climatiques difficiles et un terrain à la limite du praticable, les Lavallois étaient revenus avec une sacré valise. Un cinglant 3-0 qui avait montré les classes d'écart entre un Laval balbutiant à l'extérieur et un Evian en quête de promotion. Un doublé de Pouye et des erreurs défensives de Chapuis et Balijon avait précipité leur chute. Il y a donc une revanche à prendre pour les Tangos à domicile.

Dans leur quête, les Lavallois pourront compter sur un soutien du public de plus en plus nombreux à LeBasser pour maintenir leur invincibilité cette saison. Et surtout pour enchaîner une troisième victoire consécutive après Le Havre et Istres. Et qui plus est devant les caméras d'Eurosport. Et on sait que les Lavallois aiment s'illustrer à la télévision. Pour mieux aborder ce match, Hinschberger a eu, à mon goût, l'intelligence de faire tourner son effectif à Istres pour être au complet contre Evian. Ainsi, Mendy, Nabab, Jacuzzi et Makiese ont débuté en attaque côté mayennais, laissant au repos Genest, Lebouc, Gimbert et Khiter. Autant dire que l'accumulation des matchs actuelle ne devrait pas être un handicap physique pour les Tangos. Un turn-over payant que savoure le coach lavallois. "Je suis très fier de l'état d'esprit affiché par mes joueurs ce soir, notamment ceux que l'on avait peu vu ces derniers mois, et à qui j'avais fait confiance. Nous obtenons notre deuxième victoire de la saison à l'extérieur et par la même occasion le maintien. C'est un soulagement bien sûr ! Ça va nous permettre de recevoir Evian, lundi soir, délesté de ce poids." Plus de soulagement, moins de crispation. Mais surtout plus d'envie, de jeu et moins de déchets. Face à un tel adversaire, on peut donc s'attendre à un match enlevé, où les joueurs voudront montrer de quoi ils sont capables. Car, à quelques journées de la fin du championnat, c'est le mercato d'été qui se profile. Et quand on sait que 17 joueurs sont en fin de contrat à Laval... Il y a des doutes, des certitudes et des incertitudes. D'ailleurs, à ce sujet, Ouest-France a réalisé un excellent récapitulatif par l'intermédiaire des deux meilleurs journalistes sportifs du secteur, Arnaud Bodin et Mathieu Coureau. Alors que certaines prolongations sont en bonne voie comme Arnaud Balijon ou Anthony Gonçalves, certaines moulinent un peu. Exemple avec le métronome lavallois Jérôme Lebouc qui a lâché un troublant "C'est fait. J'ai déjà signé... à Laval ou ailleurs, je ne peux pas vous le dire. J'attends que le club communique dans quelques jours." Un autre excellent joueur en sursis, c'est Pierre Talmont, qui avait connu une période difficile à l'automne dernier. Des idées d'ailleurs lui traverseraient même l'esprit... Toutes ces discussions auront lieu cette semaine, avec comme risque majeur, l'explosion d'un groupe qui semble bien vivre et qui tourne plutôt bien. Avant cela, il y a un match. Et nul doute que, quelque soit leurs horizons futurs pour la saison prochaine, ils auront à coeur de bien terminer cette saison et de remercier le Stade Lavallois et ses supporters pour le temps passé ensemble.

 

 

Le Groupe Lavallois : Pichot - Stinat, Rose, Chapuis, Talmont, Belaud - Levrat, Mendy, Losilla, Zola, Khiter - Nabab, Jacuzzi, Genest, Gimbert, Lebouc.

  

Mon Onze de Départ : Pichot - Belaud, Chapuis, Talmont, Rose - Genest, Losilla, Levrat, Nabab - Lebouc, Gimbert.

 

Mon pronostic : Il ne reste plus que deux matchs à domicile à Laval. Et rien ne semble indiquer qu'un adversaire viendra s'y imposer. Les meilleurs (Dijon, Le Mans, Sedan) y ont fait les frais. Pourquoi pas Evian ? Alors certes, c'est la meilleure équipe à l'extérieure. Oui, mais ils ont perdu quatre fois hors de leur base. Devant les caméras d'Eurosport et un public de plus en plus présent, les Lavallois auront à coeur de faire un gros match. Les Savoyards n'y résisteront pas. Un match ouvert. Des buts. 3-2.

 

Le + musical : Alors là, les mecs, je viens de me trouver une nouvelle pépite. Ca fait longtemps que j'étais tombé sous le charme comme ça d'une artiste. Contre elle, elle est belge. Pour elle, elle est mignonne, elle a un timbre de voix incroyable, un rythme fou, elle est jeune... Et son alcool préféré est la Zubrowka. Ma vodka préférée ! Autant dire qu'elle est rentrée dans mon coeur direct. Cash ! Et j'ai choisi l'une de ses chansons de son album qui est juste génial du début jusqu'à la fin... "Raggamuffin".

 

 

 

Publié dans Football

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gars Audrey 09/06/2011 10:33


Sympa... sauf la coiffure ;)


Neibaf Levuahc 09/06/2011 14:45



La coiffure ? Tu sais qu'elle était dans le So Foot du mois dernier. J'étais chez l'coiffeur... Il l'a vu, il m'a dit qu'elle était super bien coiffée.


Serait-ce la raison du pourquoi du comment je suis si mal coiffé ? xD!